En poursuivant votre navigation sur le site internet Alten.fr, vous acceptez l’utilisation de Cookies en savoir plus ok
paris-airforum-pub2
27.06.16
A la une, Actualités, Aéronautique, Aerospace, Défense et Sécurité

L’innovation au PARIS AIR FORUM


Le jeudi 21 juin s’est déroulé le Paris Air Forum 2016, un évènement unique dédié à l’innovation dans le secteur aérospatial et militaire français. ALTEN, partenaire technologique des principaux industriels du secteur, ne pouvait manquer ce rendez-vous.

Au cours de la journée, compagnies aériennes, constructeurs et chercheurs ont eu l’occasion d’échanger sur les évolutions de ce marché qui fait de la France un pays d’exception, une singularité expliquée par ses 350 000 salariés et ses 4 000 entreprises qui investissent plus de 3 milliards d’euros chaque année.

 

parisairforumLe secteur aérospatial toujours aussi dynamique

Avec un trafic aérien en hausse de plus de 6.5% selon l’IATA, les compagnies aériennes ont l’obligation d’investir dans de nouveaux avions pour étoffer et renouveler leurs flottes. Les constructeurs doivent répondre à cette demande  en augmentant de façon maîtrisée leurs cadences de production. L’euphorie observée est-elle durable ou peut-on s’attendre à un retournement  de cycle dans les années à venir  ? Jean-Paul Ebanga, Président de CFM International,  Christian McCormick, Directeur Général des finances de China Air Leasing et Jose Abramovici, Global Head of Asset Finance Group du Crédit Agricole ont eu l’occasion de débattre de cette question.

La réponse est unanime : s’il est à craindre des baisses occasionnelles, la croissance du secteur aéronautique mondiale sera durable. Les investissements soutenus dans les nouvelles technologies cumulés à des facteurs exogènes positifs (baril et taux d’intérêts bas) permettent en tout cas de le penser. La dynamique ainsi générée a permis à CFM International de concevoir le Leap, le moteur en développement le plus vendu de l’histoire, dont le mât a été conçu par les ingénieurs d’ALTEN pour les intégrer sur les avions Airbus.

 

Quelle défense pour demain ?

shutterstock_224435947-860x580La défense fut également mise à l’honneur durant le Paris Air Forum avec pour thème central la guerre du futur. Contexte géopolitique oblige, les États doivent repenser leurs arsenaux de défense autour de technologies toujours plus complexes à intégrer pour répondre à des menaces d’un genre nouveau – lutte contre-insurrectionnelle, cybercriminalité. Des besoins forts apparaissent dans le renseignement et les systèmes de commandement – notamment l’imagerie hyperspectrale, le C4ISR pour lequel les ingénieurs d’ALTEN ont effectué la phase V&V, les radars à haute fréquence anti-furtivité, la mise en réseau de capteurs hétérogènes et leur miniaturisation, la mise au point d’armement hypervéloce et la possibilité, à l’horizon 2025-2030, d’armes à énergie dirigée. Ces évolutions changeront à coup sûr la perception que nous pourrions avoir du champ de bataille et de l’interaction entre l’Homme et la Machine.

En parallèle, la mise en réseau de plus en plus d’éléments stratégiques fragilisent la sécurité des systèmes critiques. La cybersécurité est ainsi devenue une composante majeure et pleinement intégrée dans les stratégies défensives et offensives des États : « c’est une guerre des réseaux et dans les réseaux » comme le souligne Caroline Laurent, Directrice de la stratégie de la DGA.

 

Avec plus de 3 800 ingénieurs dans le secteur de l’Aéronautique Spatial et Défense dont 2 600 en aéronautique, 300 en spatial et 900 en défense et sécurité, ALTEN se différencie par sa capacité à mobiliser des ressources, à s’engager sur des projets aux process et outils standardisés et à mener des projets transnationaux. 

 

Tag
aéronautique, Aérospatial, cybersécurité, Défense, événement, innovation, spatial, technologies