TRAITEMENT DE LA DATA OCÉANOGRAPHIQUE

L’étude des océans, comme la hauteur des mers, permet de suivre l’évolution climatique de notre planète et de protéger les écosystèmes marins. Pour y parvenir, les satellites d’observation jouent un rôle clé.

Situés à plusieurs centaines de kilomètres de la surface analysée, les capteurs fournissent des images optiques/radars et des données brutes qui nécessitent un traitement préalable avant de pouvoir être exploitées. La collecte couplée à la gestion de ces données en grand nombre et informations permettent l’analyse grâce à l’aide de l’intelligence artificielle, la mise en place des dispositifs de protection.

Fort de son expérience en Big Data Spatial, ALTEN intervient sur la mise au point de techniques de traitement des données de plus en plus fines et puissantes pour ses clients, contribuant ainsi au développement de nouvelles technologies essentielles à la sauvegarde de l’environnement.

Champs d’application de la data océanographique

Écologique
Observer l’impact de l’Homme sur les écosystèmes marins et détecter les dégazages d’hydrocarbures
Humanitaire
Prévenir et intervenir rapidement en cas de catastrophe naturelle et permettre les sauvetages en mer
Economique
Favoriser une pêche durable en surveillant les zones maritimes et leur état d’exploitation/de surexploitation

Le Big Data Spatial au service de la protection de l’environnement

Comment suivre l’évolution climatique et sauvegarder l’écosystème marin grâce aux satellites d’observation ?
Damien SEGUR, Chef de projet Spatial ALTEN, vous dévoile les dessous du traitement des données acquises depuis l’espace dans un podcast « Tech a Seat ». Découvrez comment il analyse la data mais également quelles valeurs il véhicule.

 

Ecoutez le podcast Tech a Seat

« Les données océanographiques transmises par les satellites sous forme d’images vont être récupérées, corrigées et exploitées pour calculer des hauteurs d’eau, analyser l’évolution des marées… En bref, répondre aux défis environnementaux de demain ! »

Damien Ségur, Chef de projet Spatial ALTEN

 

Observation des océans par satellite : comment fiabiliser les données ?

L’observation des océans est rendue possible à partir des données fournies par les satellites (imagerie radar et optique) et par un important réseau de balises. Cependant, ces datas brutes sont inutilisables en l’état : le soleil, l’angle de prise de vue, l’atmosphère ou encore la présence de nuages peuvent les altérer et nous empêcher de les comprendre.
Un travail de traitement des données est indispensable pour les corriger. L’objectif étant d’obtenir toujours plus de données précises et qualitatives, l’enjeu devient alors technologique. Découvrez toutes les actualités d’ALTEN sur ce sujet et une information complète dans l’article si dessous.

Pour y répondre, les équipes d’ALTEN interviennent sur le développement et l’optimisation des chaînes de traitement des données.

Lire l'article

Un projet ? Contactez-nous

Mandatory fields *

Conformément au Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD), ALTEN met en œuvre des traitements de données à caractère personnel. Pour en savoir plus sur le ou les traitement(s) de vos données, cliquez ici.