Hicham, développeur sans frontières

11/06/2020

Diplômé de l’ESIEE Paris, Hicham rejoint ALTEN en tant que développeur Python C++ avant de s’orienter, au travers de missions en Data science, vers le traitement d’image et le deep learning, un type d’intelligence artificielle dérivé du machine learning et capable d’apprendre par elle-même en s’appuyant sur un réseau de neurones artificiels.
Grâce au programme de mécénat de compétences ALTEN Solidaire, Hicham apporte sa pierre à l’édifice pour l’ONG Travaux Public Sans Frontières.

 

Altruisme et apprentissage : le combo gagnant

 « J’ai réalisé une mission de trois mois au sein de l’ONG Travaux Publics Sans Frontières (TPSF). Cette ONG œuvre pour l’émergence de projets de développement local durable dans le domaine des infrastructures afin d’améliorer les conditions de vie des populations les plus démunies en Afrique.

Ma mission était la refonte totale de leur site web. Ce fut une véritable opportunité et un challenge car il était question de partir de zéro c’est-à-dire de tout recréer depuis la prise de brief jusqu’à la livraison du site web ! Et d’autre part, notre choix s’est porté sur une technologie avec laquelle je n’avais pas encore eu l’occasion de travailler, donc j’ai pu développer de nouvelles compétences et m’auto-former, ce que j’affectionne tout particulièrement. L’association avait un cahier des charges assez précis en termes de besoins mais pas forcément sur les technologies à adopter, j’ai donc pu les conseiller en leur apporter mon expertise.

En tant que consultant, travailler pour une association est un cadre complètement différent par rapport à une mission classique en entreprise. Cela permet d’avoir une vision autre en travaillant avec des interlocuteurs qui ne sont pas nécessairement experts sur les sujets techniques. C’est un véritable échange qui permet de mettre à profit nos compétences, d’en développer des nouvelles dans un cadre plus souple et surtout d’avoir le sentiment de faire quelque chose de positif pour une bonne cause ! »

 

Carte blanche côté technique !

« L’association ne disposait pas de référents techniques, par conséquent leur cahier des charges manquait de détails concernant le développement web. J’avais ainsi ‘’carte blanche’’ côté technique. J’ai donc pu analyser leurs besoins et leurs attentes afin de les conseiller et de les aider dans le choix de la technologie sur laquelle j’allais développer leur site web. Le premier site avait été créé sur WordPress et nous sommes partis sur JavaScript pour leur nouveau site.

Cela m’a permis de mettre à profit mes compétences de conseil mais également celles de développeur Full Stack puisque le projet touchait toute la chaine de développement web (front et back), et ce sur une technologie nouvelle pour moi. En somme, ce fut un projet assez complet en terme d’expertises ! »

 

Apporter sa pierre à l’édifice…

« C’était ma première mission de mécénat de compétences pour ALTEN Solidaire et travailler pour une association qui œuvre pour le développement d’infrastructures en Afrique m’a beaucoup plu.

Premièrement d’un point de vue très personnel, j’ai des attaches sur le continent africain en ayant grandi au Maroc et en étant déjà sensibilisé par le milieu associatif sur le territoire. Mais surtout j’ai pu en apprendre plus sur les projets de TPSF et j’ai pu constater le formidable travail de suivi des projets de construction réalisé par l’ONG. Ce niveau d’engagement m’a véritablement marqué et j’ai essayé, tout au long de ma mission d’apporter ma pierre à l’édifice ! La refonte du site web est ainsi ma façon de leur permettre de valoriser leurs nombreux projets. »

 

Face au Covid-19 : une organisation déjà bien rodée

« Par chance, nous avions déjà des outils mis en place pour télétravailler avec des points réguliers, car avant même le confinement, je travaillais déjà à distance et ma cheffe de projet était basée à Marseille.
Le confinement n’a donc pas vraiment eu d’impact, du moins sur mon quotidien professionnel. »

Share