Automobile : les nouvelles mobilités tiennent la route

26/11/2019

L’industrie automobile traverse une mutation profonde et les progrès technologiques préparent des transformations radicales. Les systèmes d’aide à la conduite (ADAS) sont de plus en plus performants et les véhicules totalement autonomes sont là… 

Les voitures haut de gamme récentes offrent déjà des options permettant une semi-autonomie : régulation de vitesse, freinage en urgence, stationnement, etc. Et la course à la conception de véhicules autonomes est lancée : le cabinet McKinsey prédit qu’ils représenteront 15 % des ventes en 2030

Vous en croisez peut être déjà sur les routes sans le savoir : « Constructeurs et équipementiers expérimentent des prototypes sur les grands axes. Ils ne sont pas faciles à repérer, car le roulage s’effectue toujours sous la surveillance d’un opérateur derrière le volant », explique Alexandre Lenoir, journaliste spécialisé Automobile.
Pour autant, la commercialisation de véhicules totalement autonomes devra attendre, poursuit-il : « Il faut lever quelques obstacles juridiques, notamment réviser la Convention de Vienne qui définit ce qu’est un conducteur. »

 

Autonome ou semi-autonome ?

Un véhicule autonome est entièrement piloté par une intelligence artificielle. Il peut se diriger seul, interagir avec son environnement afin d’adapter sa conduite en fonction des informations qu’il recueille. Ce degré d’autonomie propose une toute nouvelle expérience du déplacement en permettant aux passagers de se libérer totalement des contraintes de la conduite.

 

Voitures volantes : c’est dans l’air

En 1982, Blade Runner imaginait le Los Angeles de 2019 pluvieux à l’infini et traversé de voitures volantes utilisant la technologie VTOL (décollage et atterrissage verticaux)… Nous sommes en 2019 et le pôle d’innovation d’Airbus basé dans la Silicon Valley, A3, a fait voler un véhicule autonome de près de 750 kilos, à décollage vertical – Vahana – en début d’année 2018, capable d’emporter des passagers ou du fret.

Si les voitures volantes ne font pas encore partie de notre quotidien, les prototypes commencent à convaincre.
À l’image de Volocopter, un taxi volant imaginé par la start-up allemande e-Volo qui a effectué, début 2018, un essai concluant lors du CES de Las Vegas, ou encore d’Uber qui a noué des partenariats stratégiques pour créer une flotte volante.

 

Retrouvez l’intégralité de la revue EURÊKA « Industrialisation et relation client, un seul mot d’ordre : digitalisation ! »

 

Share