Histoires de Femmes Ingénieures : Être au contact du produit fini

22/03/2019

Après un stage à la SNCF en infrastructure voirie, Alizée a conforté son intérêt pour le secteur du ferroviaire et a très vite privilégié des expériences professionnelles en usine pour ajouter une composante indispensable à son quotidien : le terrain. Rencontres avec Audrey, Ingénieure Qualité, Alizée & Stéphanie, Ingénieures Méthodes ALTEN pour Bombardier.

 


Diplômée de l’École des Mines de Douai, Alizée démarre sa carrière chez ALTEN en mars 2018 en tant qu’Ingénieure Méthodes chez Bombardier au Département des Méthodes, un service à la lisière entre l’ingénierie et la production.

Elle participe ainsi à de nombreuses consultations visant à prévoir les changements de pièces et de logiciels sur les trains. Elle guide les différents interlocuteurs impactés dans les mises en place, tant en chaîne qu’en rétrofitage, une solution pour agir sur la flotte déjà en circulation.
« C’est assez technique », reconnaît Alizée, ce qui l’oblige à être présente à la fois en amont mais aussi sur le terrain pour assurer le montage et le démontage des pièces affectées.

Dans le cadre du renforcement des activités du Département des Méthodes, Alizée a été rejointe par Stéphanie, Ingénieure d’Etudes ALTEN.

 

Forte de ses diverses expériences chez des constructeurs automobiles, Stéphanie a changé de secteur d’activité pour acquérir de nouvelles compétences.

Elle coordonne l’arrivée de la modification entre tous les services pour s’assurer de la commande des pièces adéquates, du respect des délais, de la transmission d’informations à la Production, de façon à ce que tout soit prêt au niveau des cahiers de montage pour que le nouvel élément puisse être installé sans aucune difficulté.

Attirée par l’ingénierie depuis toute petite, Stéphanie reconnaît qu’elle a  toujours aimé comprendre les choses, monter et démonter des objets.

« C’est très gratifiant de se dire que l’on comprend ce qui se joue au niveau technique lorsqu’une panne provoquant des retards pour les usagers de la SNCF survient et que l’on participe à y remédier ».

Toutes deux considèrent que les solutions ne se trouvent pas sans collaboration, la communication étant, contrairement aux idées reçues, une dimension incontournable du métier d’ingénieur !

Alizée et Stéphanie travaillent au quotidien avec Audrey, Ingénieure Qualité au Service Aménagement de Bombardier.

 


Véritable relais auprès de tous les départements associés à la construction, Audrey procède à des audits afin de veiller au bon fonctionnement des processus de montage des pièces de finition des trains telles que les sièges et les parois :

« J’assiste aux montages avec les opérateurs pour relever les points d’amélioration possibles. Je les communique ensuite à tous les services impactés comme le Département des Méthodes, qui s’occupe de la mise en place des processus de montage ».

En devenant Ingénieure, il était primordial pour Audrey de pouvoir être au contact du produit fini, quel que soit le secteur d’activité, pour contribuer pleinement à la fabrication.

 

 3 voix à l’unisson pour définir l’ingénieur d’aujourd’hui

Alizée, Stéphanie et Audrey s’accordent à dire que l’ingénieur remet sans cesse les choses en question, sait s’adapter en permanence à son environnement tout en faisant continuellement preuve d’écoute.

Stéphanie associe par ailleurs le métier d’ingénieur à une forme de liberté :

« Pour moi être ingénieur, homme ou femme, c’est avoir la liberté de choisir parmi de nombreuses possibilités en fonction de l’envie et de l’intérêt que l’on porte aux choses ».

Selon elles, l’accession à ces métiers ne devrait pas être conditionnée par des questions de genre mais d’envie. Bien que toutes trois certifient qu’elles n’ont jamais ressenti le besoin de faire plus leurs preuves que leurs homologues masculins, elles expliquent que comme dans tout métier, le relationnel permet de venir à bout des préjugés. Et Audrey de préciser :

« Dans tout nouveau groupe de travail, il faut oser aller vers les autres et s’intéresser à ce qu’ils font. L’humour est souvent un bon moyen de créer du lien ! »

 

Découvrez l’intégralité des projets de l’ALTEN Mag Spécial Ferroviaire
ainsi que le Portfolio Histoires de Femmes Ingénieures >

 

 

Share